conversations imaginaires

“je me sens vieux, mais vieux pourri…”, dis-je

“fais la fête, enchaîne tout ce que tu veux, t’arrêtes pour rien, mais vas-y à fonds, à fonds!”

“… avant que ton corps te trahisse, avant qu’une seule nuit blanche t’écrases! c’est urgent, tu comprends?”

“… faut que tu comprennes, tu vois?”

“mais si, au lieu de me foutre les boules, mon brave, tu t’y mettais au yoga? ou d’autres disciplines qui te redonneraient la force de porter tes ambitions – fêtardes ou autre…?”

“souviens-toi encore de ce livre de yoga de ton père, photos noir-et-blanc, des années 70, comment il s’appelait déjà ce vieux yogi de contorsionniste? Iyegar?”

“haaaan, et oui, et oui. oui, t’as raison”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s